Accident mortel de Perrache : la police lance un appel à témoin

Accident mortel de Perrache : la police lance un appel à témoin
DR

Un appel à témoin a été lancé ce jeudi par la CRS autoroutière, quatre jours après l'accident mortel de l'échangeur de Perrache.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'alcool et la vitesse seraient en cause dans l'accident. Le témoignage d'un des passagers, rescapé, doit maintenant être conforté par les analyses toxicologiques du conducteur décédé.

Pour rappel, l'accident, qui a fait deux morts, s'est déroulé dimanche vers 4h du matin sur l'A7 à hauteur de Perrache. Le conducteur d'une Peugeot 508 a perdu le contrôle de sa voiture, faisant un vol plané de plus de 50 mètres avant de s'écraser sur la chaussée en contrebas.

Toute personne ayant assisté à la scène, ou ayant croisé le groupe avant l'accident, peut contacter la CRS autoroutière au 04 72 47 20 60 ou par mail pcgenas@interieur.gouv.fr.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
laure de lyon le 11/01/2019 à 12:38
Ducherois a écrit le 11/01/2019 à 08h37

Ces dés voyous de la route ces tout o trou le reste

dommage qu'il n'y ait pas de délit d'orthographe ?

Signaler Répondre

avatar
Ducherois le 11/01/2019 à 08:37

Ces dés voyous de la route ces tout o trou le reste

Signaler Répondre

avatar
triste en effet le 10/01/2019 à 20:26
Tristesoirée a écrit le 10/01/2019 à 18h26

Selon Le Progrès, ces jeunes sortaient du Ninkasi, 2 kilomètres et la mort les attendaient pour certains, les blessures très graves pour les autres
Je crois que la responsabilité du débitant de boissons , sera certainement mise en cause, ce qui ne réduira pas la responsabilité de la personne qui conduisait
Alcool vitesse très excessive, drogue ?, fatigue, sensation d'être invincible, beau cocktail et terrible résultat
Triste pour les passagers victimes,
Heureusement,pas de victimes collatérales

"Je crois que la responsabilité du débitant de boissons , sera certainement mise en cause"

Je n'en suis pas sûr. Le Ninkasi est un établissement situé en ville, et dont l'immense majorité de la clientèle en repart autrement qu'en voiture.

Signaler Répondre

avatar
Tristesoirée le 10/01/2019 à 18:26

Selon Le Progrès, ces jeunes sortaient du Ninkasi, 2 kilomètres et la mort les attendaient pour certains, les blessures très graves pour les autres
Je crois que la responsabilité du débitant de boissons , sera certainement mise en cause, ce qui ne réduira pas la responsabilité de la personne qui conduisait
Alcool vitesse très excessive, drogue ?, fatigue, sensation d'être invincible, beau cocktail et terrible résultat
Triste pour les passagers victimes,
Heureusement,pas de victimes collatérales

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.